Anne-Claire Coudray : elle fait une grosse boulette en lançant une phrase assez choquante en direct !

Ce samedi 7 novembre, la journaliste très connue Anne-Claire Coudray a vécu ce qu’on pourrait décrire comme l’un des moments les plus gênants de sa carrière.

En effet, pensant son micro éteint, elle s’est permise une remarque assez surprenante qui n’est pas passée inaperçue.

Le journal télévisé est une émission normalement très sérieuse, qui permet de découvrir les actualités dans le pays et dans le monde. Toutefois, il arrive que par moment, pour faire rire ou même sans le faire exprès, les journalistes en font une émission assez amusante. C’était le cas par exemple ce samedi 7 novembre, lorsque la Anne-Claire Coudray a lancé une phrase à la fin de sa présentation, qui risque fort de se retrouver dans les prochains bêtisiers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne-Claire Coudray (@accoudray) le

n’oubliera pas de sitôt le journal télévisé du samedi 7 novembre

Comme vous le savez sans doute, à la fin de chaque journal télévisé, la présentatrice conclut avec un mot de fin pour dire au revoir à ses téléspectateurs. Par la suite, le micro est éteint et l’équipe de production lance le générique de fin. Cela ne s’est pas vraiment déroulé de cette façon lors du journal présenté par Anne-Claire Coudray ce samedi 7 novembre.

En effet, après sa phrase de conclusion, elle pensait son micro éteint et s’est donc permis de faire une remarque qui a surpris tout le monde. Elle déclare donc « Très belle soirée à vous, et à demain, dès 13 heures », pour conclure. Tout de suite après, on l’entend dire « Euh, il a fumé la moquette notre… ».

Sur ce coup on peut dire que la production s’est montrée très réactive, parce que la journaliste n’a pas eu le temps de finir sa phrase. Le micro a tout de suite été coupé, et heureusement pour Anne-Claire Coudray, car personne ne sait finalement de qui elle parlait.

Elle s’est certainement laissée aller en pensant que son micro était déjà éteint. La surprise était donc générale, mais l’histoire ne s’arrête pas là. Il faut savoir qu’après cette déclaration inachevée, les polémiques vont bon train sur les , pour savoir de qui parlait Anne-Claire en réalité.

De qui parlait Anne-Claire Coudray ?


Eh bien actuellement on peut dire que c’est la « question à un million de dollars ». Tous les internautes s’interrogent et sont curieux de connaitre la fin de cette fameuse phrase. Qui a fumé de la moquette ? Certains déclarent avoir entendu la journaliste dire « Euh, il a fumé la moquette notre… ami ». D’autres jurent que c’était plutôt « Euh, il a fumé la moquette Trump ».

Heureusement pour la journaliste, la grande majorité des téléspectateurs a entendu « … notre ami ». Alors la question est maintenant de savoir de quel mystérieux ami il s’agit. Pour l’heure, elle n’a fait aucune déclaration pour rétablir la vérité à ce sujet, et laisse les rumeurs suivre leur cours sur les réseaux sociaux.

semble très amusé par la situation. D’ailleurs, il fait aussi partie des personnes qui interrogent la journaliste pour connaître le fin mot de l’histoire. Il lance « Qui est cet ami qui a fumé la moquette ? Balance son nom Anne-Claire Coudray ». Quoi qu’il en soit, même si elle reste silencieuse, la journaliste peut se réjouir car sa popularité n’a pas été affectée par cette terrible bourde. Au contraire, d’après les internautes, elle est tellement excellente en tant que journaliste que cette erreur la rend encore plus attachante et plus humaine. 


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.